3x3OUT! Protocole pour l’élimination de l’herbe à poux

Voici un protocole à appliquer quand vous trouvez de l’herbe à poux ainsi que lors du verdissement d’un secteur avec de la nouvelle terre ou si le sol a été perturbé sur une parcelle déjà établie. Cela vaut aussi pour les terre-pleins, les nouvelles bandes de trottoir, les ruelles vertes et les parcs.

Peu importe si on fait un ensemencement ou installe des vivaces, il faut inspecter 45 jours plus tard pour vérifier s’il y a de l’herbe à poux qui est sortie de terre, si oui, on fait un arrachage sélectif.  Il faut y retourner 1 mois plus tard, car les plants oubliés pourraient être en fleurs et produire du pollen. On doit y retourner en septembre pour arracher ce qui aurait germé entre-temps ou était caché sous d’autres plants. C’est la seule assurance de prendre le contrôle par l’épuisement du réservoir de graines, sans en laisser de nouvelles se former et ainsi perpétuer la plante.

On peut en trouver en fleurs jusqu’en novembre à Montréal.

st-joseph17-11-07

Boulevard Saint-Joseph 7 novembre 2017

Cela peut paraître fastidieux mais après trois ans, il ne sera plus nécessaire de faire ce travail si le sol n’a pas été perturbé à nouveau et que les autres plants sont bien implantés.

Autour des arbres nouvellement implantés, il faut ajouter au moins 5 cm de paillis si on veut éviter le désherbage.

Ceci est rendu nécessaire par plus de 20 ans d’absence de règlementation à Montréal et le fait que le compost et la terre de la ville contiennent souvent des graines qui peuvent germer après tout ce temps si elles se retrouvent en surface, alors qu’enfouies sous 5 cm de terre, elles ne germent pas.

L’herbe à poux est une championne de l’adaptation au réchauffement climatique. Sa période de floraison s’est allongée de 30 jours en 40 ans et son aire de distribution a doublée, certains plants sont devenus résistants au glyphosate et l’espèce vivace (plus rare) produit des fleurs dès la mi-juin.

On a déjà vu qu’on la laisse pousser le long des clôtures comme si c’était des arbustes décoratifs. La formation des cols bleus est primordiale car tout le monde peut en arracher, pas seulement les gens en horticulture.

En résumé:

Premier arrachage sélectif: début juillet.

Deuxième corvée au même endroit: début août.

Troisième visite: à partir de la mi-septembre, dernier arrachage.

voir Herbier du Québec, la vivace existe.

Plants d’herbe à poux en fleurs trouvés sur le Mont-Royal le 17 juin 2017 (possiblement des vivaces)