Fausses promesses

Semer un couvert de pré fleuri permet de ne pas faire d’arrachage sélectif… c’est FAUX
Si la terre contient déjà des graines d’herbe à poux, il faut absolument faire l’arrachage sélectif des plants pour laisser la chance au pré fleuri de bien s’établir car l’herbe à poux est allélopathique, elle sécrète donc des toxines qui nuisent aux autres plantes… mais on peut prendre le contrôle si on ne laissent pas les plants monter en graines.

Jeunes plants côtoyant un aménagement de fleur

Laisser pousser l’armoise commune empêche l’herbe à poux de se multiplier... c’est FAUX
En 2017, nous avons arraché deux plants, un qui était tout petit et un autre de 5 pieds de hauteur sur une longue tige qui serpentait au travers l’armoise pour atteindre la lumière.

Deux plants trouvés dans l’armoise la même journée, un de 5 pieds l’autre de 3 pouces.

La biodiversité élimine l’herbe à poux… c’est FAUX
S’il y a déjà eu de l’herbe à poux à un endroit, elle peut revenir si on retourne la terre. Après un nouvel aménagement on doit toujours surveiller et arracher les nouveaux plants qui pourraient pousser afin d’épuiser le réservoir de graines.

Arrachage sélectif dans le Sud-Ouest

Vive la science faite par les citoyennes et les citoyens.